(Français) Découvrir les jeux de tir et les milices bourgeoises sous l’Ancien Régime – journée d’étude du 27 avril

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Officier de gendarmerie le jour, doctorant en histoire moderne la nuit, et notamment lauréat 2018 de l’Appel à projets du GIS Jeu et Sociétés, Thomas Fressin est passionné par l’histoire militaire des villes, des jeux militaires et des sociétés fraternelles. Or il apparaît aussi que le désir de transmettre et de partager est au cœur de la démarche de l’enseignant-chercheur ; preuve en est de son dernier fait d’armes : l’organisation d’une journée d’étude sur les Jeux de tir et les milices bourgeoises sous l’Ancien Régime le 27 avril prochain à Crépy-en-Valois. Présentation et programme.

Journée d’étude : Jeux de tir et milices bourgeoises sous l’Ancien Régime

Sous l’Ancien Régime, servir le souverain et le bien commun ne signifie pas nécessairement le sacrifice de sa personne ou de ses biens ; c’est aussi la justification des privilèges des sociétés pratiquant, pour l’amour de la performance ou pour le plaisir de la sociabilité, le tir à l’arc, à l’arbalète ou aux armes à feu.

Cette journée d’étude présente un objet méconnu, celui des jeux de tir, phénomène qui se diffuse en Occident dès le XIVe siècle à partir de l’espace flamand. Elle remet en perspective les tireurs dans le contexte des institutions politiques et militaires et des sociabilités des réseaux urbains de l’Ancien Régime. Dans les villes, les chevaliers du tir revendiquent l’appartenance aux élites, refusant les tâches des milices bourgeoises et pratiquant une sociabilité exclusive. À l’échelle de la région ou de la nation, de véritables coupes régionales sont organisées d’une année sur l’autre. Véritables clubs des meilleures familles locales, les sociétés de tir mêlent leurs rituels à ceux de la maçonnerie au XVIIIe siècle.

Modalités

La journée d’étude, ouverte à tout intéressé(e), est organisée le samedi 27 avril au Musée de l’Archerie à Crépy-en-Valois (Oise) à 40 minutes de Paris. Le tir traditionnel fait l’objet de démarches pour obtenir sa reconnaissance comme patrimoine immatériel de l’humanité.

Des démonstrations des pratiques du tir à l’arc et à l’arbalète, ainsi qu’une visite des collections du Musée sont prévues.

Compte tenu des places limitées, la réservation au colloque et au déjeuner est obligatoire (9,99 € pour étudiants et doctorants, 14,99 € pour les participants).

Programme

09h30 : Accueil du public

10h00 : Ouverture de la journée d’étude
Par le maire, la directrice du Musée (M. Roux-Durand) et le président (Pr P.Y. Beaurepaire)

10h15 : La milice bourgeoise à Amiens
Olivia Carpi, MCF en histoire moderne — Université Picardie

10h55 : Arcs, arbalètes et arquebuses : armes de guerre des milices, armes de jeu
Valérie Serdon, MCF en histoire et archéologie du Moyen-Age — Université de Lorraine

11h35 : Apéritif, déjeuner
Animations (démonstration de tir à l’arc et à l’arbalète)

13h30 : Jeux de la noblesse, jeux des élites
Serge Vaucelle, PRAG, docteur en histoire — Université de Toulouse III

14h10 : Sociétés et concours de tir dans les villes du Saint-Empire
Jean-Dominique Delle Luche, post-doctorant en histoire médiévale – Université Paris I

14h50 : Pause-café

15h20 : Les Prix Généraux et Prix Provinciaux de tir sous l’Ancien Régime
Thomas Fressin, doctorant en histoire moderne — Université Côté d’Azur

16h00 : Nobles jeux de l’arc & loges maçonniques au XVIIIe s.
Pierre-Yves Beaurepaire, professeur en histoire moderne — Université Côté d’Azur

16h40 : Clôture de la journée d’étude

Détails et inscription sur http://www.jeux-de-tir-ancien-regime.fr/

Affiche journée d'étude : eux de tir et milices bourgeoises sous l’Ancien Régime
Affiche de la journée d’étude

(Français) Le Game in Lab lance son appel à projets sur le jeu de société

Sorry, this entry is only available in French. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

Que se passe-t-il lorsqu’un acteur majeur de l’édition et de la distribution de jeux de société — Asmodée — rencontre L’Innovation Factory, lieu d’innovation numérique à destination des entreprises, des startups et les étudiants ? Une naissance se produit : le Game in Lab, initiative dédiée à soutenir la recherche sur le jeu de société et à encourager la diffusion de ces travaux à destination des professionnels du jeu et du grand public.

Cette année, le Game in Lab lance son premier appel à projets ouvert aux chercheurs de toutes disciplines. À savoir : la dotation totale s’élève à 30 000 euros (jusqu’à 15 000 euros par projet) et les propositions peuvent porter sur des recherches fondamentales ou appliquées. Seul impératif : justifier d’une thématique portant sur le jeu de société.

Date limite de dépôt des candidatures : 30 avril 2019 à midi

En savoir plus sur http://www.game-in-lab.org/appel-a-projets-2019/