Archives par mot-clé : Régulation

Les jeux d’argent prennent chaire à Bordeaux

Le 15 mai prochain, la chaire « Régulation des jeux » de la Fondation Bordeaux université organise son premier colloque au sein de son Pôle Juridique et Judiciaire. Thème de l’événement : La notion de jeu(x) d’argent.

Si la pratique des jeux d’argent est ancestrale, les évolutions technologiques, une offre diversifiée et de nouveaux usages émergents rendent prégnante la nécessité d’étudier à nouveau la notion. Comme l’indique la présentation de la journée :

Son appréhension par le droit le montre à elle seule. En France, par exemple, il faut rappeler que la définition est issue d’une règle posant sa prohibition. De la même manière, lorsqu’ils sont autorisés, il existe une différence fondamentale dans la définition des jeux d’argent en ligne et ceux dits « en dur ». Les réflexions peuvent aussi être élargies : d’autres États ne partagent pas la même approche juridique des jeux.

Entre autres éclairages juridiques et historiques, cette journée sera l’occasion de croiser les analyses des spécialistes du secteur du sport et des jeux — des opérateurs comme la Française des Jeux et La Marocaine des jeux et des sports seront présents — pour tenter d’offrir un nouvel éclairage sur l’acception moderne de la notion de jeu.

Il est à noter qu’Élisabeth Belmas, professeur d’histoire moderne et vice-présidente du GIS Jeu et Sociétés, introduira la journée par une approche transversale et historique du jeu d’argent.

Découvrir le programme détaillé ou s’inscrire à la journée

Télécharger le programme complet : Colloque Notion Jeu(x) 15-05-2019

Zoom sur la chaire régulation des jeux

Stimuler la réflexion sur la régulation des jeux d’argent et de hasard entre les acteurs du secteur et le monde universitaire, est la mission que s’est assignée la Fondation Bordeaux université. Retour sur l’histoire de la création de cette chaire et ses objectifs.

Le jeu d’argent et de hasard, une activité pas comme les autres

S’il est un secteur économique soumis à une réglementation particulièrement exigeante, c’est bien celui des jeux d’argent et de hasard. En effet cette activité implique des répercusions sur le plan de l’ordre public, de la santé publique (phénomène d’addiction), de la notion de contrat mais aussi de la régulation économique  (droit, économie, sociologie…).

A la suite d’un rapport de la Cour des comptes en 2016 et d’une proposition du Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques de l’Assemblée nationale en 2017, la régulation est en passe d’ouvrir un nouveau chapitre de son histoire. Des évolutions en la matière sont donc à prévoir, même si la forme que prendra la nouvelle régulation est encore à définir. Dans ce contexte, la naissance de la chaire régulation des jeux prend tout son sens. D’autant que le pôle universitaire bordelais fait montre d’une expertise avérée dans le domaine.

Un espace de réflexion

En effet, l’université de Bordeaux a développé depuis plusieurs années avec l’Institut Léon Duguit (EA 7439) et le Forum Montesquieu, d’importantes compétences sur la question de l’encadrement juridique du secteur des jeux. Elle possède donc des bases solides pour accueillir le débat, construire un espace de réflexion unique et initier de nouvelles activités de recherche et de formation, tant avec les acteurs économiques que les institutions publiques. Finalement cette émulation doit renforcer l’expertise du pôle universitaire bordelais en matière de régulation des jeux et proposer de nouvelles pistes d’évolutions pour ce secteur d’activité en mutation.

Ses membres et ses missions

A ce jour, la chaire Régulation des jeux rassemble des majeurs du secteur : l’Autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL), Betclic group, la Française des Jeux, le groupe Barrière, la Marocaine des jeux et des sports (MDJS), le Pari mutuel urbain (PMU) et ZEturf.

Quant à ses missions, elles consistent à soutenir et encourager les travaux de recherche, favoriser la diffusion des connaissances et les échanges par le biais de manifestations et de publications variées à destination de différents types de publics, développer les actions de formation sur le jeu d’argent et de hasard à destination des étudiants et des professionnels et enfin contribuer au positionnement central de la recherche bordelaise sur le sujet, tant à l’échelle nationale qu’internationale en vue de développer les coopérations et réunir de nouveaux acteurs.

Élisabeth Belmas fait concorder l’histoire et les jeux d’argent sur France Culture

Élisabeth Belmas interviendra le 6 avril prochain sur France Culture. Elle est en effet l’invitée de l’émission la « Concordance des temps », animée par Jean-Noël Jeanneney. Présentation.

Jean-Noël Jeanneney est connu pour sa carrière universitaire, ses actions en tant que ministre, en tant que président de la Bibliothèque Nationale de France ou encore pour ses publications. Mais ce passionné d’histoire est aussi le producteur et l’animateur de l’émission hebdomadaire « Concordance des temps » sur France Culture. Son objectif : offrir sur l’actualité l’éclairage des précédents historiques, replacer dans la longue durée les événements, les émotions et les débats du présent, avec l’ambition d’aider ainsi à mieux les interpréter. Pour ce faire, il invite chaque semaine à son micro les spécialistes qui ont le goût de ces rapprochements et le talent de les faire servir à la réflexion civique.

Parmi eux, Élisabeth Belmas, historienne et vice-présidente du GIS Jeu et Sociétés. Son intervention portera sur les jeux à travers l’histoire et sur la façon dont les sociétés d’hier et d’aujourd’hui s’y sont pris pour en réguler la pratique.

L’émission intitulée « Le jeu, une longue assuétude » sera diffusée sur les ondes entre 10h et 11h le samedi 6 avril 2019 et son podcast disponible ultérieurement sur le site de France Culture.

Retrouver la page de l’émission et les podcasts sur le site de France Culture